SOCIETE D'HISTOIRE LOCALE DE THIANT

GALERIE PHOTO DE LA SOCIETE D'HISTOIRE LOCALE DE THIANT
Most viewed
Diapositive15~0.JPG
599 views
AM_4.JPG
2 Septembre 1944594 viewsLes circonstances de l'embuscade durant laquelle 5 Américains furent abattus par les Allemands en retraite le 2 septembre 1944 en fin de journée vers 18 h .
c.JPG
Monument aux 5 soldats Américains tombés le 2 septembre 1944593 views2 septembre 2004 - 60° anniversaire de la Libération
Diapositive1500.JPG
592 views
Diapositive18~10.JPG
589 views
Diapositive4~1.JPG
ECAILLON 1/2587 viewsAvril 2001. Après de fortes pluies, le niveau de la rivière monte de plusieurs métres sans toutefois déborder comme ce fut le cas en 1980. Cette photo est prise du pont sur le CD 40, en direction de Monchaux sur Ecaillon.
Diapositive2~21.JPG
Madame HARDELIN - classe de CM2 1949/1950587 viewsde haut en bas et de gauche a droite : mireille SEMAILLE; marie-thérèse DAUTEL; edmonde GILLERON; monique DUPLOUY; marie-louise BAILLEUX;clémence SEMAIL; jacqueline MENARD; paulette GAVERIAUX;edmonde PICAVET;liliane FROMONT; monique BRIATTE;madame HARDELIN & sa fille yolande;odette GAVERIAUX;julie POCHON;marinette BOUCLY.
AM_2.JPG
5 septembre 1944 2/3586 views5 septembre 1944 - Cérémonie militaire pour les soldats Américains. En présence de toute la population, les honneurs militaires sont rendus par les résistants du village avant la levée des corps. Pres des cercueils, en imperméable blanc, Robert SEGART fils de l'ancien maire et éminent résistant présente les armes.
Diapositive12~9.JPG
1917/1918 : Ecole de lance -mines586 viewsCe poste d'obusier était situé approximativement au niveau de l'ancien collége de THIANT. Il tirait vraisemblablement en direction du bois de THIANT et de la ligne de chemin de fer vers DENAIN.
Diapositive11~11.JPG
Occupation 1914/1918584 viewsGroupe de jeunes filles du village requisitionnées pour les travaux des champs. Allongés aux pieds du groupe deux soldats Allemands " Otto " et " Hugo ". A droite le chef de culture " Frederick ".
Diapositive1~1.JPG
Les quatre masques de THIANT581 viewsCes quatre petits visages en bronze moulés d'environ 4 cm de haut ont été découverts fortuitement en 1982 au cours de labours sur le territoire de notre commune. Ils sont actuellement visibles dans une vitrine qui leur est dédiée, au sous sol du musée des Beaux-Arts de Valenciennes . Ces pièces devaient être appliquées sur un meuble ou plus vraisemblablement sur la périphérie d'un chaudron de cérémonie en bronze qui n'a pas été retrouvé. Le chaudron Celtique de Gundestrup datant du IIe siècle av. J.-C. et retrouvé dans une tourbière du Jutland au Danemark. présente sur sa périphérie des visages quasiment identiques . Ce type de chaudron était dans la mythologie Celtique, considéré comme « magique » pouvant nourrir un millier d'hommes, donner le savoir universel a celui qui goûte de son contenu ou encore ressusciter les morts.



cave.jpg
Une cave-refuge du 17° siècle à THIANT580 viewsVoici le schéma d'une trés belle cave-refuge située sous une des plus anciennes ferme du village. Pendant bien longtemps cette cave a été considérée par la population comme étant un souterrain qui se serait effondré a quelques métres de son départ et qui était sensé mener dans les bois à quelques km du village. Cette belle légende ne résiste malheureusement pas à une analyse scientifique menée récemment par Mr HAUSSY ingénieur du CNAM et membre de la Société d'histoire locale et Mr BECART archéologue professionnel natif de THIANT. Si sa faible longueur ne permet pas de parler de souterrain mais plutôt de cave celle-ci n'en demeure pas moins un trés bel exemple d'architecture du 17° siécle dans un magnifique état de conservation. Les voutes du couloir de descente dites a redans sont typiques des constructions souterraines de cette époque telles que l'on peut en trouver dans le Nord de la France, en Artois et enPicardie. Utilisée essentiellement comme cave, elle a put dans les périodes troublées qu'a traverse notre village dans les siécles passés être utilisée aussi comme cache pour la famille de fermier, une "muche" comme l'on dit par chez nous. C'est d'ailleurs ce qui est arrive en juin 1940 : plusieurs familles y ont passe quelques jours (elles y ont dormi également ) pendant les combats sur l'Escaut .
4609 files on 385 page(s) 3